Critique

Critique Sentinelle : Jonathan Cohen jusqu’Ă  plus soif đŸ˜”

Tests et critiques

Par Allan Blanvillain le

Il y a deux sortes de Sentinelle. Celle qui est choisie en fonction de ses particularités génétiques comme l'inspecteur James Elison (voilà de quoi rappeler des souvenirs à certains d'entre vous) ; et celui qui mÚne une double vie, flic ET chanteur. Amazon Prime Video caresse les fans de Jonathan Cohen dans le sens du poil avec un film entiÚrement porté par le bonhomme. Sans aucune retenue. Vraiment aucune.

© Amazon Studios

Si Je te veux moi non plus avec InĂšs Reg, La TĂȘte dans les Ă©toiles avec Hakim Jemili ou mĂȘme BDE avec MichaĂ«l Youn nous ont prouvĂ© quelque chose, c’est que Prime VidĂ©o aime investir sur des figures de l’humour connues et reconnues par la nouvelle gĂ©nĂ©ration pour son catalogue de production de comĂ©dies françaises. L’autre chose que ces trois exemples ont aussi montrĂ©, c’est que ça ne suffisait pas pour faire de bons films (Ă  titre informatif, aucun d’eux n’a dĂ©passĂ© les 2 Ă©toiles spectateurs sur AllocinĂ©). Il en faudrait bien plus pour dĂ©courager la plateforme de streaming qui continue sa stratĂ©gie, mais cette fois en signant l’un des nouveaux poids lourds du milieu : Jonathan Cohen.

© Amazon Studios

Qu’on le connaisse en tant que Serge le mytho, Maaaaaaaaaarc ou encore GraindemaĂŻs, L’acteur est omniprĂ©sent ces derniĂšres annĂ©es, que ce soit sur grand ou petit Ă©cran. Énergique, il a petit Ă  petit gravi les Ă©chelons du cinĂ©ma français, partant de petits rĂŽles jusqu’Ă  ĂȘtre capable, aujourd’hui, d’occuper seul le devant de la scĂšne. La sympathie de l’homme et sa capacitĂ© Ă  Ă©lever la bĂȘtise au rang d’art dĂšs qu’il faut provoquer le rire en faisant le candidat idĂ©al pour incarner Sentinelle.

© Amazon Studios

Car qui de mieux pouvait enfiler le look ringard de François Sentinelle, capitaine de police Ă  la RĂ©union dont la carriĂšre a pris un tournant lorsqu’il signa un tube des annĂ©es auparavant. DĂ©sormais partagĂ© entre ses enquĂȘtes et ses sorties d’albums, Sentinelle est en quĂȘte d’un nouveau succĂšs. ChargĂ© malgrĂ© lui d’Ă©lucider le kidnapping d’une figure locale en pleine campagne Ă©lectorale, ce flic de choc n’a la tĂȘte qu’Ă  ses chansons.

© Amazon Studios

Et pour mettre en scĂšne ce pitch absurde au potentiel comique indĂ©niable, Cohen peut compter sur la prĂ©sence derriĂšre la camĂ©ra et au scĂ©nario d’Hugo Benamozig et David Caviglioni, le duo responsable du trĂšs sympathique Terrible Jungle dans lequel l’ex-cĂ©libataire de La Flamme jouait dĂ©jĂ  un membre des forces de l’ordre Ă  la sottise facile. Sauf que si, dans ce dernier, l’acteur se contentait du second rĂŽle, Sentinelle lui offre son premier vĂ©ritable seul en scĂšne. Entendons par-lĂ  qu’Ă  titre de comparaison, La Flamme disposait d’un casting fĂ©minin Ă©clatant rĂ©pondant avec force Ă  l’humour de Jonathan Cohen. Ici, Emmanuelle Bercot ou RaphaĂ«l Quenard devront se contenter du poste de faire-valoir dont la seule fonction est de replacer le projecteur sur la star sans partage du mĂ©trage.

© Amazon Studios

Un Jonathan Cohen show de 100 minutes oĂč le comĂ©dien se montre, comme Ă  son habitude, inĂ©puisable, poussant toujours plus la crĂ©tinerie de son personnage avec le talent qu’on lui connaĂźt. Un festival qui aurait du ravir les fans de l’acteur que nous sommes, mais qui va vite montrer deux limites.

© Amazon Studios

Ceci est une descente de plaisir

La premiĂšre, c’est que contrairement Ă  Jonathan Cohen, on fatigue. L’homme balance des absurditĂ©s avec une cadence de mitraillette sans temps mort au sein d’un mĂ©trage Ă©crit pour lui et autour de lui, avec un type d’humour qu’on ne lui connaĂźt que trop bien. C’est amusant au dĂ©but, fatiguant au milieu, insupportable Ă  la fin.

© Amazon Studios

Un problĂšme qui n’en aurait jamais Ă©tĂ© un si l’Ă©criture avait Ă©tĂ© au niveau de son interprĂšte. C’est la deuxiĂšme limite. Car un Jonathan Cohen show n’a rien de rĂ©dhibitoire (au contraire) dĂšs l’instant oĂč les vannes atteignent nos muscles zygomatiques. Sauf que Sentinelle n’est jamais drĂŽle, multipliant les blagues faciles, convenues et, vu la star principale pour laquelle elles sont Ă©crites, attendues. On a constamment l’impression d’ĂȘtre assis Ă  cĂŽtĂ© de l’oncle gĂȘnant aux repas de famille dont la lourdeur nous fait prier pour que le dessert arrive le plus vite possible.

© Amazon Studios

Et quand l’humour tente d’ĂȘtre davantage situationnel, c’est pour aller piller des sĂ©quences vues chez d’autres, bien avant, bien mieux. Alors oui, on rigole parfois, mais davantage par nervositĂ© ou parce que sur dix rĂ©pliques enchaĂźnĂ©es, la moins pire finie par avoir raison de nous.

© Amazon Studios

Le plus amusant, au final, est l’ironie derriĂšre le personnage de RaphaĂ«l Quenard, seul flic compĂ©tent de l’Ăźle. Ce dernier est quotidiennement Ă©puisĂ© par les coups d’Ă©clat de son capitaine jusqu’Ă  ce que son agacement prenne le dessus. Un protagoniste censĂ© renforcer la sympathie enfantine du hĂ©ros, mais qui finit surtout par symboliser notre propre ennui.

Notre avis

Cent minutes de Jonathan Cohen faisant du Jonathan Cohen avec Jonathan Cohen seul devant la camĂ©ra, mĂȘme pour les fans de Jonathan Cohen que nous sommes, ça faisait beaucoup trop de Jonathan Cohen. Sentinelle prouve qu'il ne suffit pas d'avoir un pitch prometteur et un acteur populaire pour faire un bon film, faut-il encore avoir des gens capables de faire un bon film.

L'avis du Journal du Geek :

13 Commentaires

  1. Alexandre LAURET

    8 septembre 2023 at 7:28

    En lisant votre critique j’ai cru comprendre que l’on avait a faire Ă  un films moyen et en regardant votre note c’est une Ă©norme daube internationale….. 1 Ă©toile.
    Pas trop clair pour le coup

  2. srikiki

    8 septembre 2023 at 10:11

    C’est la premiere fois que je vois une note de film/serie en dessous de 3 ici…. mon dieu que ca doit etre mauvais….

    Je n’ai pas encore tester cette serie mais le pitch me fait penser Ă  un bon pitch de sketch mais a un truc qui va etre nul si ca dure plus de 30min… votre critique semble aller dans le sens de mon apprĂ©hension ^^’

  3. Elminster44

    8 septembre 2023 at 15:21

    C’est un film pas une sĂ©rie.

    Sinon pas osĂ© regarder mais vais peut ĂȘtre tenter vu que je suis gĂ©nĂ©ralement Ă  l’inverse des critiques de JDG.^^

  4. Carla

    8 septembre 2023 at 18:26

    Franchement, je m’attendais Ă  beaucoup mieux…
    J’ai pas rĂ©ussi Ă  finir le film, trop ennuyant…
    Dommage !

  5. Casoar

    8 septembre 2023 at 19:04

    C’est d’une nullitĂ© sans nom
    Pourquoi tant d’argent dans cette M****
    Quelle dommage pour Jonathan Cohen de jouĂ© le gogole tous le temps sauf que lĂ  c’était pas marrant du tout
    Je pensais me fendre la geule tout le film j’ai pas souris une seul fois
    A fuir

  6. Tanios

    8 septembre 2023 at 20:09

    Pour ma part j’ai beaucoup aimĂ©, j’ai ri du dĂ©but Ă  la fin.

  7. Fred

    8 septembre 2023 at 21:27

    C’est un gros navet ! Je l’ai vu aujourd’hui, passez votre chemin, c’est une perte de temps !!

  8. Malo

    9 septembre 2023 at 14:49

    Super film.
    Fendu la gueule.
    Du grand Jonathan Cohen comme on l’aime.
    Je ne comprends pas la critique négative de ce film.
    Vous étiez fatigué ?!?

  9. Druidune

    9 septembre 2023 at 18:17

    Le film est moyen. Mais on sent la critique pas objective juste parce que l’humour Cohen ne passe pas chez vous. LĂ  tu descends le film gratuitement.

  10. jedi73

    10 septembre 2023 at 11:36

    Le plus gros probleme de Jonathan Cohen c’est son unique facon de jouer. Quelque soit le role, il joue de la meme maniere ( on croirait que c’est le meme personnage dans des films differents) . Cet absence de diversitĂ© d’interpretation lassera finalement les spectateurs un jour ou l’autre. Effectivement, que tout le film repose sur cet acteur ne suffit pas a en faire un grand film…

  11. Caroline Laurena

    10 septembre 2023 at 20:03

    Trop de Jonathan Cohen tue le Jonathan Cohen …Un vrai navet bien de chez nous il n’a pas rĂ©ussi Ă  m’arracher un seul sourire et je n’ai mĂȘme pas rĂ©ussi Ă  le finir tant c’est une daube intersidĂ©ral ….

  12. Blix

    10 septembre 2023 at 21:29

    Assez d’accord avec cette critique. Je suis pourtant client de l’humour de Jonathan Cohen mais là, on souffle à peine du nez


  13. srikiki

    11 septembre 2023 at 11:53

    Je l’ai regardĂ© ce weekend et au final ca se regarde bien.
    Le film a pas mal de faux raccord, de scene mal montĂ©e et quelques scenes sur-jouĂ©e qui auraient pu etre mieux mais meme si on est loin d’un grand film, on passe un bon moment.

    Mais oui, Jonathan ne sais jouer que d’une seule facon…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *